Devenir freelance pour s'épanouir professionnellement

Vous êtes passionné par votre métier et désirez une totale autonomie dans votre travail ? Devenir freelance est la solution idéale pour ceux qui recherchent la liberté professionnelle.


Comment lancer son activité d'indépendant ? Comment réussir en tant que freelance ? Nous vous expliquons toutes les démarches nécessaires pour accomplir votre projet entrepreneurial. Toutes les solutions vous sont présentées, dont le portage salarial qui attire de plus en plus de jeunes travailleurs indépendants.

Devenir freelance pour s'épanouir professionnellement
Table de contenu
No items found.

La vie d'un freelance

Avant de vous lancer dans cette sublime aventure, il est nécessaire de vous poser certaines questions afin de savoir si ce mode de vie vous correspond.

Qu'est-ce qu'un freelance ?

Le freelance est un travailleur indépendant qui gère son activité professionnelle de manière autonome. Pas d'employés à diriger, pas d'ordres à suivre venant d’un employeur, etc : le freelance travaille à son compte. Il s'organise et gère son emploi du temps à sa guise (tant qu'il respecte les délais promis à ses clients).

Considéré comme un entrepreneur, ce travailleur traite directement avec ses clients, pour lesquels il preste des missions. Il a la possibilité d'accepter ou de refuser des missions (manque de temps, mission contraire à ses valeurs morales, mission qui ne l'intéresse pas, etc). Il peut donc choisir ses clients et ses missions. Une commande peut être ponctuelle de courte ou de longue durée. Le travailleur freelance est lié à son client par un contrat de prestation.

Quelles activités sont concernées par ce mode de travail ? Quasiment toutes se prêtent à ce type de fonctionnement. Les métiers liés au digital connaissent un essor important en raison d'une forte demande et d'un marché en constante évolution : développeur, data analyst, formateur SEO, rédacteur web, community manager, spécialiste technique ou fonctionnel sur un ERP, manager de transition, etc.

Vous êtes un photographe, graphiste, designer ou encore illustrateur ? Ces métiers issus du domaine du visuel correspondent parfaitement à une activité en freelance. Les secteurs de l'immobilier, du marketing et de la vente sont également concernés par ce type d'activité qui séduit de plus en plus d'entrepreneurs.

Avantages et inconvénients d'une activité en freelance

Être le seul maître à bord présente des avantages ainsi que des inconvénients. Il est essentiel d'être au clair avec les responsabilités que cela entraîne. Voici un petit résumé des points positifs et négatifs qu'offre une activité freelance, pour savoir si vous êtes fait pour ce mode de travail.

Les avantages

  • La liberté : Vous décidez de toute l'organisation de votre travail. Le choix des commandes vous revient. Vous possédez la chance de sélectionner des missions qui vous plaisent, de votre méthode de travail, de choisir vos horaires et de pouvoir les aménager en fonction de votre vie privée. Vous souhaitez partir en congé à des dates précises ? Vous seul pouvez, vous autoriser ce luxe !
  • Choix du lieu de travail : Vous pouvez choisir de travailler à domicile, en co-working, ou chez votre client.
  • La réussite : C'est votre projet. Vous décidez de la voie à emprunter, des partenariats éventuels, des formations que vous sélectionnez, vous façonnez vous-même l'évolution de votre entreprise.
  • Absence de hiérarchie : Les ordres viennent de vous. Vous seul subissez d'éventuelles conséquences d'une mauvaise organisation.
  • Rémunération non plafonnée : Le salaire est proportionnel à votre travail. Vous n'espérez pas obtenir une éventuelle promotion au bout de quelques années de dur labeur comme un salarié. En tant que freelance, vous récoltez directement le fruit de votre travail.

Les inconvénients

  • Charge de travail importante : En tant qu'entrepreneur, vous devez travailler afin d'obtenir un bon chiffre d'affaires. Vous devez également accorder un temps supplémentaire à la prospection, aux tâches administratives, à la comptabilité, etc.
  • Revenu instable : Le salaire du freelance dépend du prix qu'il fixe ainsi que des missions réalisées. Il peut être stressant de ne pas avoir la certitude de toucher un salaire convenable certains mois. L'indépendant doit également faire face à une absence de rémunération lorsqu'il prend congé ou lorsqu'il est malade. La gestion financière est très importante et demande une grande anticipation.
  • Gestion du temps de travail : Un indépendant peut vite se faire absorber par son activité. Il faut savoir instaurer des limites afin de conserver une vie sociale et familiale.
  • Couverture sociale moins bonne que celle d'un salarié : Généralement affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants, le freelance ne bénéficie pas de l'assurance chômage et doit souscrire à sa charge des garanties complémentaires pour une couverture sociale équivalente à celle d’un salarié.
  • Possible solitude : En fonction de votre activité, il est possible que vous passiez des heures entières seul face à votre travail. Cette situation nécessite une motivation sans faille de votre part. Certaines solutions existent pour pallier ce désagrément, comme les lieux de co-working.

Réaliser une étude de marché pour votre activité

Afin de se lancer correctement dans votre future activité, il est préférable de s'assurer que vos services répondent à une demande réelle. Pour cela, commencez par mettre au clair les services que vous allez proposer. Ensuite déterminez le profil de vos clients et fixez votre prix.

Vous devez ensuite étudier finement la concurrence. Cela vous permet d'observer les techniques qui fonctionnent et de proposer une offre qui se distingue de vos concurrents et qui touche vos prospects.

Établir son Business plan

Le Business plan est indispensable pour connaître la viabilité de votre projet. Il se révèle utile pour défendre ce dernier auprès des banques afin d'obtenir un éventuel prêt.

Certaines activités demandent un fonds d'investissement de départ pour du matériel professionnel ou pour l'ouverture physique d'un local.

Votre Business plan reprend donc tous les coûts liés à votre activité : location d'un local, matériel, frais de création de la structure juridique, charges sociales, assurances diverses, etc.

Travailleur indépendant : choisir le statut juridique adéquat

Divers statuts existent pour créer votre entreprise. Prenez le temps de choisir correctement votre statut en fonction de vos besoins et des risques que vous êtes prêt à prendre.

Création d'une entreprise individuelle (EI) ou d'une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Ces formes de statuts sont des personnes physiques qui ne demande aucun capital social. L'indépendant engage alors ses biens personnels. L'EIRL permet de créer un patrimoine personnel afin de le protéger si besoin.

L'imposition est réalisée sur le revenu, avec la possibilité de choisir un impôt sur les sociétés sous certaines conditions dans le cas de l'EIRL.

La micro-entreprise (auparavant nommée « auto-entrepreneur ») fait partie de la catégorie relative à l'entreprise individuelle. Elle propose plusieurs spécificités. Souple et simplifié, ce statut juridique est très apprécié par les travailleurs freelances.

Création d'une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)

L'EURL peut être une personne morale ou physique. En optant pour une personne morale, les biens personnels de l'indépendant sont protégés en cas de difficultés financières.

L'EURL est une société à responsabilité limitée (SARL) qui ne demande qu'un seul associé : vous en l'occurrence.

Le capital nécessaire se dresse en fonction des besoins de l'entreprise créée. L'imposition se détermine sur le revenu dans le cas du choix d'une personne physique. Elle s'effectue sur les sociétés dans le cas d'une personne morale.

Création d'une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU)

La SASU engage une personne morale. Ce type de société protège les biens personnels de l'indépendant. La responsabilité de ce dernier est limitée aux apports réalisés. Le capital dépend de la taille et des besoins de la société conçue. L'imposition sur les sociétés est exécutée.

La SASU ne peut être choisie pour un métier lié aux domaines juridiques, judiciaires ou de la santé.

Obligations administratives et légales du freelance

Lorsque vous créez votre entreprise, vous devez l'inscrire au répertoire SIRENE auprès du centre de formalités des entreprises compétentes (CFE). Après vérification, le CFE transmet vos informations à l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et au registre du commerce et des sociétés (RCS). Ces derniers attribuent les numéros SIREN et SIRET des entreprises.

Si vous optez pour une micro-entreprise, vos démarches sont simplifiées. Il vous faut seulement déclarer votre activité en ligne.


La possession d'un numéro SIRET est une obligation pour toute entreprise. Il doit être présent sur tous les documents officiels et sur toutes les factures émises par votre entreprise.


L'ouverture d'un compte bancaire professionnel est obligatoire pour certains statuts (EURL et SASU).


Pensez à vérifier si votre activité nécessite l'obtention d'une licence spécifique (dans les professions alimentaires par exemple).


Le freelance doit également établir ses conditions générales de vente et élaborer ses contrats de prestation de service ou de vente. Ayant accès à certaines informations sensibles au sujet de ses clients, certains indépendants (notamment dans l'informatique ou le commercial) sont tenus au secret professionnel et respectent les règles relatives à la protection des données (RGPD).


Plusieurs aides financières sont instaurées pour aider les jeunes entrepreneurs à monter leur entreprise. Renseignez-vous !

Les obligations fiscales du freelance

En tant que travailleur indépendant, vous devez réaliser les tâches fiscales obligatoires pour chaque entreprise. Gestion de la comptabilité de l'entreprise selon les règles, conception des factures, paiement des charges et impôts et assujettissement au régime TVA adapté sont des actes à réaliser correctement.

Il est judicieux de posséder des bases solides en comptabilité ou de faire appel à un expert-comptable. Ce dernier est un excellent conseiller qui vous évite de commettre des erreurs, de recevoir des amendes et qui vous aide à établir les frais à défiscaliser.

Protection sociale du travailleur freelance

La protection sociale du freelance dépend du statut juridique choisi. Par exemple, le micro-entrepreneur est affilé à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI). Cela signifie qu'il ne bénéficie pas de l'assurance chômage et qu'il faut un chiffre d'affaires minimum pour cotiser pour la retraite.
Dans le cas d'une SASU, l'indépendant est affilié au régime général de la sécurité sociale, ce qui procure certains avantages.

Assurances obligatoires pour un indépendant

Certaines assurances sont obligatoires en fonction de l'activité exercée. L'assurance en Responsabilité Civile et Professionnelle est la plus réputée. Elle vous protège en cas de dommages causés à des tiers.

Quelques professions nécessitent des assurances complémentaires. Effectuez votre métier de manière sereine en optant pour les assurances adéquates.

Créer l'identité de votre entreprise

Une fois les obligations administratives réglées, il est temps de définir l'image de marque de votre entreprise. Vous pouvez ainsi concevoir votre slogan, établir vos valeurs, commander des cartes de visite et gérer votre présence sur les réseaux sociaux. Il peut être utile de mettre en place une campagne marketing en fonction de votre activité.

Prospecter et communiquer pour obtenir vos clients

Pour pouvoir vivre de votre activité, il vous faut des missions. Pour obtenir ces dernières, il est important d'établir une relation avec vos potentiels clients. L'étape de la prospection est inévitable et elle nécessite une communication adéquate pour pouvoir toucher vos prospects.

Vous pouvez obtenir des clients en développant votre réseau de contact ainsi qu'en passant par des plateformes réservées aux missions de freelance.

La solution du portage salarial pour commencer facilement et sereinement

Le portage salarial permet au travailleur de tester l'activité désirée sans risque. L'entreprise de portage salarial, la société cliente et le travailleur porté sont ainsi mis en relation.
Le salarié porté s'occupe du côté relationnel avec ses clients et gère ses commandes. Il est ensuite rémunéré par l'entreprise de portage salarial.

Cette solution propose de nombreux avantages au freelance : protection sociale du régime général, obtention de l'assurance chômage ainsi qu'une couverture par l'assurance responsabilité civile professionnelle.

L'entreprise de portage salarial s'occupe de gérer les aspects administratifs, juridiques et financiers. Le salarié porté est ainsi libéré d'une énorme charge afin de pouvoir se concentrer uniquement sur son activité.


Vous êtes tenté par cette opportunité ? Rejoignez TimPortage, le spécialiste en portage salarial.

Vous êtes indépendant ?

Notre société de portage salarial est à votre service. Notre mission consiste à vous faire profiter de chaque opportunité : conseils, formations, assurances RC Pro, offres de mission et bien plus.

Prenez rendez-vous
Hiscox
Peps
Axa
Gerep
Tim Free
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site et analyser l'utilisation du site. Pour plus d'informations, voir notre politique relative aux cookies.
Cookies