Guide du portage salarial : tout savoir sur ce mode de travail incontournable

Vrai phénomène, le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi qui se place à mi-chemin entre l’entreprenariat et le salariat. Il permet d’exercer son activité professionnelle en toute liberté tel un indépendant, tout en gardant les avantages sociaux d’un salarié.

Ce nouveau concept a déjà séduit près de 100 000 salariés portés en France, tous profils confondus. Pour en connaître davantage, suivez notre guide complet !

Guide du portage salarial : tout savoir sur ce mode de travail incontournable
Table de contenu
No items found.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial représente ce juste-milieu entre le statut salarié et le statut freelance ou entrepreneur. Pour mieux comprendre le concept, vous devez vous imaginer en tant qu’indépendant, à votre propre compte, libre d’exercer votre activité professionnelle comme bon vous semble et pourtant, percevant un revenu net mensuel comme tout salarié.

Selon l’article L1251-64 du Code du travail :

« Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle. »

Cette définition légale permet de poser les premiers fondements du portage salarial, à savoir :

  • Le portage salarial réunit 3 acteurs : le salarié porté, la société de portage et l’entreprise cliente. Leur relation est régie par des contrats.
  • Le salarié porté signe un contrat de travail avec une société de portage. Cette dernière lui assure un salaire en fin de mois, ainsi que les avantages sociaux du salariat, à savoir la retraite, la sécurité sociale, une complémentaire santé, les allocations de chômage et bien d’autres.
  • En échange, la personne portée réalise des missions auprès d’une entreprise cliente reliée à la société de portage par un contrat commercial de prestations qui définit les clauses de cette collaboration.
  • Par contre, il faut savoir que le salarié porté se charge lui-même de trouver de nouveaux clients, ainsi que de négocier ses honoraires. Une convention de portage est alors signée entre le consultant et l’entreprise cliente pour concrétiser cette collaboration.

À qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse aux cadres salariés à la recherche d’autonomie, de liberté et de flexibilité dans l’exercice de leur activité. Il s’adresse également aux indépendants, aux porteurs de projets, aux créateurs d’entreprise et même aux jeunes diplômés qui veulent se lancer en tant qu’entrepreneurs sans perdre la sécurité et les avantages du statut salarié. Il concerne aussi les retraités et préretraités qui désirent continuer à travailler sans se soucier des tâches administratives, financières et fiscales qu’incombe l’entreprenariat.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Pour devenir consultant indépendant en portage salarial, il faut commencer par trouver une mission correspondant à votre expertise auprès d’une entreprise. Ensuite, après maintes négociations avec le client sur vos honoraires et conditions de travail, vous devez chercher une société de portage qui se chargera de tous les détails administratifs, mais surtout qui comprend votre besoin.

En premier lieu, la société de portage vous proposera de signer une convention de portage salarial avec le client pour concrétiser les négociations. Par la suite, si tout se passe bien, elle vous proposera un contrat de travail (CDD ou CDI), en fonction de votre profil, votre champ d’expertise, la mission signée, etc.

À la fin de chaque mois, comme tout salarié, un salaire vous sera versé par la société de portage. Pour le calculer, c’est simple. La société de portage commence par facturer votre prestation au client comme convenu, réceptionne le paiement et en déduit les cotisations sociales et patronales versées à l’URSSAF, ainsi que les frais de gestion de votre dossier. À la fin, elle vous verse votre rémunération nette mensuelle qui est généralement comprise entre 48 % et 52 % du chiffre d’affaires généré.

Selon l’ordonnance n° 215-381, la loi garantit une rémunération nette minimale par mois selon les heures travaillées et le taux horaire minimum convenu avec la société de portage salarial.

Quel contrat de travail en portage salarial choisir ?

La société de portage salarial peut vous proposer un contrat de travail à durée déterminée ou à durée indéterminée selon votre profil et vos compétences.

  • Le CDI est signé si le consultant indépendant a plusieurs clients, a une meilleure visibilité sur l’ensemble de son activité, a de l’ancienneté, ou a une mission de longue durée.
  • Le CDD est proposé pour des missions de courte durée ou parfois lors d’une première collaboration. Il peut être renouvelé 2 fois sans dépasser 18 mois.


La rupture des 2 types de contrats peut être à l’amiable ou de façon tacite.

Pourquoi oser le portage salarial ?

Le portage salarial présente de nombreux avantages. Découvrons-les !

La sécurité du statut salarié

Le salarié porté bénéficie des mêmes avantages sociaux que n’importe quel salarié, grâce au contrat de travail (CDI ou CDD) signé avec la société de portage. Un salaire minimum est garanti en fin de mois après la déduction des charges patronales et sociales versées à l’URSSAF et les frais de gestion de dossier.

L’autonomie de gestion de clients

La personne portée reste tout-à-fait autonome pour trouver des clients, négocier ses honoraires et gérer sa clientèle. Elle est aussi libre de choisir ses futures missions, chose qui est très avantageuse pour une montée en compétences. En définitif, si un travail ne plaît pas au salarié porté, ce dernier peut tout simplement décliner l’offre.

La flexibilité du travail

Faire la grasse matinée pendant la semaine et ne travailler que le soir, prendre quelques jours de repos avant d’attaquer de nouvelles missions, ou encore commencer la journée à 11 heures au lieu des 8 heures habituelles, peuvent vous sembler peu réalistes et pourtant, c’est tout-à-fait possible grâce au portage salarial.

Le salarié porté est maître de son temps. Il gère son emploi du temps comme bon il lui semble, fixe ses horaires et définit la durée de ses missions. Bien évidemment, tout ceci est en commun accord avec l’entreprise cliente.

Le contrôle total de l’activité entrepreneuriale

Créer et gérer une entreprise n’est pas chose facile, même si elle offre la possibilité de devenir son propre patron.

L’avantage du portage salarial c’est de léguer une ou toutes les parties administratives, financières et fiscales de l’activité entrepreneuriale à la société de portage. Ainsi, vous vous permettez de :

  • Économiser les frais de gestion d’entreprise (par exemple, les frais de comptabilité)
  • Faciliter les démarches de création d’entreprise
  • Travailler dans la légalité
  • Avoir plus de temps pour soi et pour mieux gérer sa clientèle

Comment bien choisir votre société de portage salarial ?

En France, on compte près de 300 sociétés de portage salarial aussi intéressantes les unes que les autres. Mais, devant cette offre si grande, le choix devient difficile. Voici quelques points importants à prendre en considération dans la recherche de la société de portage parfaite :

Dressez un cahier de charges

Prenez le temps de noter tous vos besoins et ce que vous attendez d’une société de portage. Ensuite, comparez avec ce qu’elle propose en termes d’avantages sociaux, de congés payés, de frais de dossier, de contrat de travail, d’épargne salariale, etc. N’hésitez pas à réaliser une simulation de revenus perçus après déduction des charges.

Renseignez-vous sur la société de portage

Avant de vous engager, pensez à vous informer sur le chiffre d’affaires de la société de portage, ainsi que le nombre de ses salariés portés. Pensez également à vous renseigner sur la disponibilité d’une éventuelle garantie financière à débloquer en cas de problème.

Le fait que votre société de portage salarial soit adhérente à un syndicat professionnel du portage salarial (PEPS ou FEPS) est un gage de respect des règles de la convention collective de branche. N’hésitez pas à vous documenter sur le sujet.

Comment trouver des missions en portage salarial ?

Pour trouver des missions en portage salarial, il n’y a pas de règles précises. Toutefois, voici quelques pistes à retenir :

  • Chercher des offres d’emploi ouvertes aux profils en portage salarial sur les sites d’emploi ou encore les sites d’annonces.
  • Contacter des chefs d’entreprise ou des personnes en poste à responsabilités sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn et proposer votre expertise
  • Participer à des salons spécialisés en portage salarial
  • Intégrer des groupes de discussion de salariés portés pour avoir plus d’informations
  • Chercher des offres de missions sur des sites spécialisés en portage salarial
  • Créer un site internet personnel pour mettre en avant vos compétences
  • Contacter les sociétés de portage qui peuvent avoir des missions en réserve

Portage salarial : exemples de simulation

Pour prévoir votre future rémunération nette mensuelle, vous devez prendre en considération les déductions sur le paiement brut du client, ainsi que vos congés payés et les éventuelles formations.

Exemple de simulation de rémunération nette reçue sans frais de fonctionnement

Prenons l’exemple d’un jeune salarié porté sous contrat CDI qui effectue son premier travail auprès d’un client dans le domaine informatique. Après maintes discussions, vous vous êtes mis d’accord sur 900 € par journée de travail pour une durée de 10 jours.

Donc, votre chiffre d’affaires HT facturé au client = 900 € x 10 = 9 000 €.

Les frais de gestion de votre dossier par la société de portage sont variables selon les différents acteurs. Notre exemple, tient compte de frais de gestion de 10%.

Après déduction des frais de gestion :

Le chiffre d’affaires HT = 9 000 € x (1 - 0,1) = 8 100 €.

Pour retrouver le salaire brut qui vous sera versé, il faut déduire les charges patronales du chiffre d’affaires HT. Votre société de portage vous fournira une simulation détaillée.

Dans notre exemple, le salaire brut est de 5 610,00 €.

Votre salaire brut + les charges patronales et les frais de gestion de la société de portage correspondent à votre chiffre d’affaires généré.

Sans frais professionnels et sans autre optimisation, le salaire net que vous toucherez avant imposition, sera compris entre 48% et 52% du montant facturé au client soit environ 4500,00€ dans notre exemple.

* Les valeurs des charges patronales et sociales sont variables selon les sociétés de portage salarial. C’est la société de portage qui les fournit en fonction des avantages sociaux, de la masse salariale de l’entreprise et du contrat signé avec le salarié porté.

Exemple de simulation de rémunération nette reçue avec frais de fonctionnement

Prenons l’exemple précédent et ajoutons-y des frais professionnels. Supposons que vous deviez facturer 500 € de frais de déplacement dans le cadre de votre prestation sur base de justificatifs.

Le chiffre d’affaires HT devient : 9 000 € - 500 € - (9 000 € x 0,1) = 7 600 €.

Le salaire brut dans l’exemple avec frais est de 5 329,00 €.

Le revenu net estimé serait de 4 216,00€.

Mais, le montant net avec remboursement des frais à percevoir par le consultant est d’environ 4 716,00€.

Est-il possible de travailler en portage salarial à l’international ?

Définitivement, oui. Le portage salarial permet de réaliser vos missions même auprès d’entreprises à l’étranger. Il suffit de voir directement avec la société de portage salarial et le type de contrat proposé dans ce cas. Il peut s’agir d’un contrat d’expatriés ou autre. 

Vous êtes indépendant ?

Notre société de portage salarial est à votre service. Notre mission consiste à vous faire profiter de chaque opportunité : conseils, formations, assurances RC Pro, offres de mission et bien plus.

Prenez rendez-vous
Hiscox
Peps
Axa
Gerep
Tim Free
En cliquant sur "Accepter", vous acceptez le stockage de cookies sur votre appareil pour améliorer la navigation sur le site et analyser l'utilisation du site. Pour plus d'informations, voir notre politique relative aux cookies.
Cookies